Association Bergers sans famille
Bonjour et bienvenue sur le site de l'association Bergers sans famille. Merci de penser à vous présenter lors de votre inscription.

Merci et à bientôt !

La chenille processionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chenille processionnaire

Message par gisse10 le Sam 3 Mar 2012 - 8:25

La chenille processionnaire est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea processionea. Ce papillon pond des oeufs à la fin de l'été aux extrémités des branches des chênes. De la mi-avril jusqu'à fin mai éclosent de petites chenilles. Les jeunes chenilles sont oranges et portent de longs poils non urticants. Après la 3ème mue, entre la mi-mai et fin juin, elles deviennent grises avec une bande sombre sur le dos et apparaissent les premiers poils urticants. En juillet, les chenilles fabriquent leur cocon. La métamorphose en papillon se produit en août. Les papillons ainsi formés vont à leur tour s'accoupler et pondre des oeufs.

Les poils de la chenille processionnaire sont urticants. Ces propriétés urticantes persistent même après la disparition de la chenille.

Les chenilles processionnaires vivent en groupe et forment sur les plus grosses branches de grands nids, sortes de pelotes serrées faites de la peau des mues successives, de poils urticants et d'excréments. Les chenilles se nourrissent la nuit. Pour cela, elles se déplacent en longues files (d'où leur nom) vers leur nourriture, les feuilles de chêne. Elles peuvent ainsi dépouiller complètement un arbre de son feuillage.

En Belgique, elles se retrouvent principalement dans les provinces d'Anvers, du Limbourg et du Brabant flamand. Les problèmes se présentent de la mi-mai (dus aux chenilles) jusqu'en septembre (à cause des nids vides pleins de poils urticants).

Photos : Dr Meurisse Nicolas - Laboratoire de Lutte biologique et Ecologie spatiale ULB

Exposition aux chenilles processionnaires - les symptômes
Les poils urticants se terminent en pointe et portent à leur extrémité de petits crochets. Ils se détachent facilement de la chenille lors d'un contact ou sous l'effet du vent. Par leur structure particulière, ces poils s'accrochent facilement aux tissus (la peau et les muqueuses) y provoquant une réaction urticarienne par libération d'histamine (substance aussi libérée dans les réactions allergiques). Ceci est à l'origine des symptômes suivants :

Contact avec la peau
Apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. La réaction se fait sur les parties découvertes de la peau mais aussi sur d'autres parties du corps. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l'intermédiaire des vêtements.

Contact avec les yeux
Développement après 1 à 4 heures d'une conjonctivite (yeux rouges, douleureux et larmoyants). Quand un poil urticant s'enfonce profondément dans les tissus oculaires, apparaissent des réactions inflammatoires sévères avec, dans de rares cas, évolution vers la cécité.

Contact par inhalation
Les poils urticants irritent les voies respiratoires. Cette irritation se manifeste par des éternuements, des maux de gorge, des difficutés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires dues à un bronchospasme (rétrécissement des bronches comme dans l'asthme).

Contact par ingestion
Il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s'accompagne de symptômes tels que de l'hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

Une personne qui a des contacts répétés avec la chenille processionnaire, présente des réactions qui s'aggravent à chaque nouveau contact. Dans les cas sévères, il peut y avoir un choc anaphylactique mettant la vie en danger (urticaire, transpiration, oedème dans la bouche et la gorge, difficultés respiratoires, hypotension et perte de connaissance).

Traitement
Symptômes généraux
Les personnes qui, en plus des signes locaux, présentent des symptômes généraux tels que malaise, vertiges, vomissements, doivent être dirigées vers un hôpital.

Peau
Oter tous les vêtements et les manipuler avec des gants. Les vêtements seront lavés à température la plus élevée possible et séchés au séchoir.

Laver la peau abondamment à l'eau et au savon.

On peut éventuellement se servir de papier collant pour décrocher les poils urticants de la peau, un peu à la manière d'une épilation.

Brosser soigneusement les cheveux si nécessaire.

Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. Consultez un médecin en cas de forte éruption cutanée.

Yeux
Les yeux doivent être rincés, de préférence chez un ophtalmologue après application d'une solution anesthésique locale. Après le rinçage, un examen minutieux des yeux excluera la présence de poils urticants résiduels. Les poils profondément ancrés dans les tissus oculaires doivent être ôtés chirurgicalement.

Voies respiratoires
L'évaluation des symptômes respiratoires se fait par un médecin. Celui-ci donne un traitement adapté aux symptômes. Le traitement comporte des antihistaminiques et/ou des corticoïdes et des aérosols ou des nébulisations.

Système disgestif
Diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d'eau. On peut tenter d'enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l'aide d'une spatule ou d'une compresse ou en les "épilants" à l'aide de papier collant. Une endoscopie sous anesthésie générale est souvent nécessaire pour extraire les poils urticants profondéments ancrés dans les muqueuses de la bouche, de la gorge ou de l'oesophage.

Prévention
Les personnes précédemment atteintes par la chenille processionnaire doivent éviter tout nouveau contact, des réactions de plus en plus sévères sont à craindre. Ceci est particulièrement important pour les personnes qui, de par leur profession, fréquentent régulièrement des lieux infestés. L'éviction peut se faire par le port de vêtements de protection : gants et bottes de caoutchouc, combinaison de protection étanche , masque et lunettes anti poussières.

Les poils urticants sont facilement dispersés par le vent. Dans les régions où sévissent les chenilles, certaines précautions sont recommandées :

■ne pas sécher le linge dehors de mai à septembre
■laver soigneusement les légumes du jardin
■arroser la pelouse pendant quelques jours avant de la tondre pour que les poils urticants soient entraînés dans le sol
■ne pas laisser jouer les enfants à proximité d'un arbre atteint. A distance, les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d'un couvre-chef et éventuellement de lunettes.
Lutte
N'essayez en aucun cas d'éliminer vous-même les chenilles processionnaires. L'utilisation sans discernement d'insecticide ou de nettoyeur à haute pression peut créer davantage de problèmes. L'effet irritant des poils persiste plusieurs années après la disparition des chenilles. Quand le traitement anti chenille disperse des poils dans l'environnement, ces poils peuvent causer des problèmes pendant des années.

La lutte contre les chenilles processionnaires est une affaire de professionnels (les pompiers par exemple). La méthode la plus efficace consiste à brûler et aspirer les chenilles et leurs nids, de préférence tôt dans la saison quand les poils urticants ne sont pas encore développés.
http://bb-sans-famille.forumactif.fr/t1161p120-cobra-tres-grosse-urgence-pour-ce-beau-type-berger-allemand-10-ans-hors-delai-fourriere-84-adopte-par-celine-et-sa-famille#11012




Dernière édition par gisse10 le Sam 3 Mar 2012 - 8:35, édité 2 fois

gisse10

Messages : 42
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 67
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par gisse10 le Sam 3 Mar 2012 - 8:32


Le piégeage des chenilles processionnaires du pin: l'Éco Piège Pin : de décembre à avril
Important : uniquement pour la chenille processionnaire du pin !

Ce piège à chenilles consiste à installer un dispositif directement sur le tronc de l'arbre infesté de nids.

L'écopiege est un système ingénieux et simple.

Lorsque les chenilles vont quitter leur nid d'hiver et descendre du pin pour aller s'enterrer, les chenilles vont être canalisées dans la collerette de l'éco-piège et n'auront pas d'autre solution que de descendre dans le tuyau qui mène dans le sac rempli de terre. Là, elles vont croire qu'elles sont arrivées sur terre et elles font s'enfouirent dans la terre et se transformer en nymphe. Fin juin, il suffit de décrocher le sac et de le jeter.




L'Éco piège est composé de trois parties

•une collerette qui se fixe sur le tronc et qui s'adapte à la circonférence de celui ci
•un tuyau qui relie la collerette et le sac récepteur de chenilles.
•et enfin un sac rempli de terre où les chenilles font s'enterrer et faire leur nymphose pour devenir papillon.

Ce système n'utilise aucun produit insecticide, ni aucune phéromone.

Pour commander ou pour plus d'information sur le piégeage, vous pouvez nous contacter au 04.74.05.25.56 (prix d'un appel local), par mail info@k3d.fr ou bien vous rendre ici


Si votre demande est faite par mail, n'oubliez pas de nous indiquer le diamètre ainsi que le nombre d'éco Piège désiré, vos coordonnées postales et téléphonique. Le règlement se fera à réception des pièges par retour de chèque ou virement bancaire.
"Video du montage de l'eco-pièges"

http://www.lyon-chenilles.com/methode_de_lutte_echenillage_piegeage_traitement.htm

On pulvérise sur les aiguilles des résineux ou sur les feuilles des chênes un bio insecticides : le Bacillus thuringiensis
La chenille est infectée lorsqu'elle dévore les parties de la plante arrosée par la bactérie. La bactérie produit des spores et des cristaux de protéines qui entraînent la libération d'une substance toxique dans l'intestin des chenilles. Cette substance leur corrode la paroi intestinale et a pour effet de paralyser les mâchoires de la chenille. Quelques heures après l'absorption du produit, la chenille ne peut plus s'alimenter puis meure quelques jours plus tard.

Le Bacillus est non toxique, ne laisse aucun résidu dans le sol ni sur l'arbre traité et est sans danger pour les animaux, les auxiliaires, les insectes pollinisateurs, les organismes aquatiques, les végétaux et les utilisateurs.




Notre société a développé une méthode de pulvérisation en moyenne pression qui nous permet de traiter les arbres jusqu'à 25 mètres.
Cette méthode est beaucoup plus performante que la technique classique d’atomisation au canon car le Technicien Applicateur pourra faire le tour de l’arbre, et sera moins gêné par les effets de la brise et obtiendra donc un taux de couverture très supérieur.
Nos groupes de pulvérisation sont embarqués dans des véhicules autonomes (pompes et cuves) et sont informatisés afin de ne déposer que la quantité optimum de produit sur chaque arbre.

Comme notre technique exclusive de pulvérisation nous permet d’obtenir une réduction de 90 % du nombre de nid, nos traitements sont accompagnés d’une garantie de résultat, et nous nous engageons à assurer l’échenillage mécanique en cas d’échec partiel.


Agréé par la Direction Régionale des Arbres et Forêts (DRAF) du ministère de l’agriculture, nous respectons scrupuleusement les différentes législations en vigueur, notamment sur le respect des mesures de protection de l’environnement
La période où le traitement est efficace étant très courte, et soumis aux aléas de la météo (3 jours sans pluie après le traitement), nous vous invitons à nous contacter le plus tôt possible pour réserver votre traitement au bacillus.










Lutte chimique




Pin : de Novembre à Avril
Chêne : de Mars à Juin


Traitement à base d'insecticide homologué "espace vert".

Il est préférable de réserver ces traitements à des interventions de faible ampleur (arbres isolés) ou de rattrapage éventuel.



Lutte mécanique : l'échenillage




Pin : de Novembre à Avril
Chêne : de Avril à Août


Il est indispensable de retirer les nids des arbres à l'aide d'un échenilloire sur une perche plus ou moins longue ou d'une nacelle si la hauteur des pins est importante afin de limiter les effets dues aux poils urticants qui se trouvent dans les nids et de diminuer les processions des chenilles entre mars et avril.

gisse10

Messages : 42
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 67
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par Stéphanie BSF le Sam 3 Mar 2012 - 9:52

Merci beaucoup Ghislaine Very Happy

Ces informations sont très importantes à cette époque.
J'espère que ton sujet sera lu par grands nombres de nos membres et que ça leur permettra de se protéger au mieux ainsi que leur famille et poilus face à cet animal qui parait pourtant inoffensif...

_________________
Préservez bien ceci en vous: lorsqu'on prend en affection un frère animal, on l'adopte de fait, on lui fait une promesse d'amour. Une promesse éternelle qu'il n'est pas même concevable, dans sa conscience, de remettre en question. Dès lors, quand il y a abandon, volontaire ou non, celui-ci correspond à une trahison, sentiment nouveau et totalement incompréhensible. Vous ne pouvez savoir à quel point une telle situation est vécue douloureusement par votre frère, car elle révèle un aspect pervers de l'homme dont il ne peut absolument pas saisir la raison. Celle-ci est en effet contraire à sa nature, elle demeure hors de ses conceptions.

extrait du livre Le Peuple Animal



Stéphanie BSF
- Association BSF - Membre bureau
- Association BSF -           Membre bureau

Messages : 2155
Date d'inscription : 03/07/2011
Age : 41
Localisation : Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par gisse10 le Dim 4 Mar 2012 - 12:31

Stéphanie BSF a écrit:Merci beaucoup Ghislaine Very Happy

Ces informations sont très importantes à cette époque.
J'espère que ton sujet sera lu par grands nombres de nos membres et que ça leur permettra de se protéger au mieux ainsi que leur famille et poilus face à cet animal qui parait pourtant inoffensif...
de rien c'était un plaisir et j'espère que de nombreuses personnes le verront oui Smile

gisse10

Messages : 42
Date d'inscription : 23/07/2011
Age : 67
Localisation : côte d'or

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par Talina le Dim 4 Mar 2012 - 16:57

je connais bien la processionnaire du pin, mais je ne connaissais pas celle du chêne. merci pour ces infos!

Talina
- Bénévole de l'association - Chargée communication sites d'annonces
- Bénévole de l'association -  Chargée communication sites d'annonces

Messages : 1975
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 34
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par Invité le Dim 4 Mar 2012 - 18:19

on a eu beaucoup de chiens en début d'année qui avaient lecher les chenilles ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La chenille processionnaire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum